Tissus anciens, costume neuf

tissus anciens - vintage SaxonyTissus vintage : l’exclusivité absolue

C’est un retour en grâce, celui des tissus portés par nos grands-parents (au temps où le sur-mesure n’était pas l’exception mais la règle) et délaissés depuis, jugés trop grossiers, trop lourds. Or, surprise, l’envie de se réapproprier les cheviottes, Shetland, Saxony et autres Solaro, disparus pour la plupart des catalogues des drapiers, ne semble pas venir d’hommes mûrs nostalgiques d’un lointain passé, mais de jeunes gens passionnés par une forme de qualité intrinsèque qu’ils peinent à trouver dans les tissus actuels et une offre qu’ils jugent trop légère. A l’occasion de la parution d’un livre consacré aux étoffes et vêtements anciens (Gianfranco Rao, Un bel gioco di successo, Allemando & Co), le Corriere della Sera est revenu il y a peu sur ce phénomène très suivi par les marques (y compris de très honorables fabricants comme Caruso ou Kiton). Profitant de l’effet d’aubaine, des maisons toutes neuves ont vu le jour récemment, exclusivement tournées vers la promotion des old school patterns (voir ci-dessous). Des sites de vente en ligne (certains remarquables, comme Savy Row) recyclent les vêtements anciens, d’autres, comme Grunwald, proposent des tissus qui n’auraient pas déparé, portés par Al Pacino ou Sean Connery au temps de leur splendeur. Tout cela était inimaginable il y a vingt ans. Comme toujours, il est difficile de faire le départ entre ce qui relève du snobisme et d’un engouement spontané. Quoi qu’il en soit, on ne peut que se féliciter d’une tendance favorisant l’accès à une inédite notoriété de tailleurs émérites (certains ne disposant pas encore d’une adresse e-mail).

Passagio cravatte

Depuis trois ans qu’ils ont lancé leur marque de cravates sur-mesure réalisées pour l’essentiel à partir de tissus vintage récupérés, Gianni Cerutti et Marta Passaggio n’ont pas ménagé leurs efforts pour permettre à leurs clients en quête d’exclusivité de s’offrir des modèles quasiment uniques. La recette semble fonctionner, à en croire les relais qu’ils rencontrent auprès de nombreux blogueurs et les dithyrambes dont ils font l’objet (de la part de Parisian Gentleman notamment). Sur son blog, Gianni Cerutti fait d’ailleurs l’apologie de l’un des derniers tailleurs napolitains traditionnels, installé via Chiaia, siège historique de Rubinacci et Attolini.

Passagio cravatte
Tél. : +39 33 94 70 31 56/+39 33 92 22 78 88
E-mail : info@passaggiocravatte.com

Site : http://www.passaggiocravatte.com.

Domenico Pirozzi

Inutile de dire qu’il mériterait un article à lui seul. A Naples, Domenico Pirozzi (dit « Mimmo ») est l’un des derniers tailleurs à confectionner des vestes comme on les faisait il y a un siècle et demi (autrement dit, quand Naples, forte d’une brillante vie de cour, rivalisait d’élégance avec Paris et Londres). Veste croisée, revers large à cran aigu, épaule con rollino, taille étroite : de même que sur une Rolls, la puissance du moteur est suffisante pour vous emmener loin, « Mimmo » passe sur votre habit le temps qu’il faut pour qu’il soit parfait. Costume à partir de 2000 euro.

Domenico Pirozzi
Via Chiaia, 197
80121 Napoli
Tél. : +39 081 41 41 75

Quelques adresses à Milan où acheter des tissus anciens

Ditta Guenzati

Le plus ancien magasin de Milan (1768) est spécialisé dans la vente de tissus écossais mais propose aussi d’autres choix (notamment du Covert, de la cheviotte et du Harris tweed). Les tissus stockés avant 1968, date du rachat du magasin par les propriétaires actuels, proviennent principalement de Biella et des alentours, les autres des meilleurs fournisseurs britanniques. Quelques photos sur Complètement flou, le blog d’une Française expatriée à Milan.

Ditta Guenzati
Via dei Mercanti, 21
20121 Milano
Tél. : +39 02 86 46 04 23

Il Vecchio Drappiere

Ouvert en 1948, le magasin tenu aujourd’hui par Daniela et Paola Degliuomini ressemble à la caverne d’Ali Baba. Shetland, Prince de Galles, pied-de-poule, Harris tweed, mieux vaut se faire conseiller tant le choix est vaste. Ou avoir une requête bien particulière.

Il Vecchio Drappiere
Via Meravigli, 16
20123 Milano
Tél. : +39 02 86 66 34
E-mail : info@ilvecchiodrappiere.com

Site : http://www.ilvecchiodrappiere.com.

Tessuti Raponi

Créée en 1976, la société Raponi fut longtemps spécialiste de la vente au poids. S’il est toujours possible d’y dénicher chutes et fins de rouleau, on y trouve aussi de nombreux tissus haut de gamme à des prix disons… étudiés.

Tessuti Raponi
Piazza Monte Titano angolo via Ronchi, 2
20134 Milano
Tél. : +39 022 15 39 00

Site : http://www.tessutiraponi.it.

Bonne chasse à tous ! Bonnes trouvailles !

Cette entrée a été publiée dans CARNET D'ADRESSES, HOMME, MILAN, NAPLES, VESTIAIRE and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

One Response to Tissus anciens, costume neuf

  1. Pingback : La revue du web du mois d’avril – #6 | BonneGueule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.