Sartoria Partenopea, Pitti Uomo 87

Sartoria Partenopea, collection Automne/Hiver 2015-2016

Plutôt que de multiplier les clichés de la collection Sartoria Partenopea présentée à Florence au mois de janvier dernier, j’ai préféré aujourd’hui me concentrer sur deux pièces fortes, un superbe manteau raglan à carreaux (et à ceinture), de quoi donner un petit coup de jeune à ce classique indémodable qui habillait déjà nos parents, ainsi qu’un caban réalisé dans un très joli tissu à chevrons, là encore d’une grande modernité. Ces deux modèles font partie de la gamme dite « Vintage » de Sartoria Partenopea, laquelle côtoie la gamme « Dandy », légèrement plus extravagante, et la gamme « Lounge » (dédiée aux habits de soirée et de cérémonie).

Vintage, vintage… Le mot est-il si bien choisi ? Il me semble en effet que ces modèles résument toute la créativité et la fraîcheur de Sartoria Partenopea, à comparer à celles de Stile Latino (Attolini), et, plus encore, du cousin italo-américain, Eidos Napoli (Isaia). Une chose est sûre : les pièces classiques conviennent au plus grand nombre, surtout lorsqu’elles sont réévaluées à l’aune du Neapolitan twist.

Mauro Blasi, Pitti Uomo 87caban Sartoria Partenopea, Pitti Uomo 87manteau raglan Sartoria Partenopea, Pitti Uomo 87manteau raglan Sartoria Partenopea, Pitti Uomo 87caban Sartoria Partenopea, Pitti Uomo 87

Cette entrée a été publiée dans HOMME, VESTIAIRE and taguée , , , . Placez un signet sur le permalien.

3 Responses to Sartoria Partenopea, Pitti Uomo 87

  1. jmc dit :

    Bonjour,
    Apparemment le site internet n’existe plus et pointe sur Mauro Blasi.
    Auriez vous des fois supplémentaires?

    Merci par avance,
    Cordialement,

    • Bonjour,

      Sartoria Partenopea a fermé en effet il y a plus de deux ans, suite à une liquidation judiciaire. A ma connaissance, l’atelier n’existe plus. En revanche, Mauro Blasi, le fils du fondateur, a lancé sa propre activité. Je l’ai revu à plusieurs reprises à Pitti Uomo, où il n’expose pas encore. A ce qu’il me semble, les patronnages sont assez proches de ceux de Sartoria Partenopea. Quant à la façon, je ne doute pas que l’on puisse trouver, là aussi, des similitudes. A l’époque, les tissus étaient très légers, de même que l’entoilage (industriel).

      Cordialement,

      Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.