Musella Dembech Milano

Un immeuble cossu dans ce quartier si agréable de la porta Ticinese, à deux pas des Colonne di San Lorenzo. Via Celestino IV, au numéro 9, officie Musella Dembech. Pas de plaque sur la porte, des initiales discrètes. C’est là, dans l’appartement familial, qu’un grand jeune homme sympathique un brin ébouriffé vous reçoit avant de vous conduire dans le saint des saints, une pièce d’une vingtaine de mètres carrés convertie en atelier où vous attendent monsieur Francesco Musella et sa femme. L’accueil est chaleureux, prévenant, mesuré, aux antipodes de celui que vous réservent d’ordinaire les faux tailleurs sur mesure et les vrais mauvais tailleurs. Pour un peu, on se sentirait presque comme à la maison.

Via Celestino IV, Milano

Sartoria Musella Dembech : tailleurs de père en fils

D’origine napolitaine, Francesco Musella a commencé à fréquenter les ateliers à l’âge de neuf ans mais a fait l’essentiel de son apprentissage à Milan. Coupeur pour Baratta, Colovito, Donnini et son associé Caraceni (Agostino – pour plus d’informations sur la saga Caraceni, voir notre précédent article), il eut l’honneur de travailler très tôt pour the Rake of the Riviera Gianni Agnelli. Aujourd’hui encore, il est possible de commander la veste de l’Avvocato, un modèle croisé très digne, sans fentes s’il vous plaît, aussi fluide qu’un pyjama.

Musella Dembech Milano

Gagné par le virus à son tour, Gianfrancesco Musella marche dans les pas de son père. Coupeur attitré de la maison, c’est lui, en outre, qui a su donner une visibilité internationale à cette sartoria connue surtout des initiés. Au final, peu de Milanais franchissent le seuil de la porte, mais des Américains, des Chinois, des Anglais, des Turcs, et même deux ou trois Français, guère effrayés par le rituel des essayages.

Musella Dembech Milano

Musella Dembech Milano : un style fort tout en discrétion

La caractéristique essentielle du style Musella Dembech tient dans le traitement de l’épaule, conçue pour faire corps avec l’ossature du client. Résultat : la veste ne se soulève pas au moindre mouvement, elle ne « baille » pas non plus. L’emmanchure est très étroite, très courte sous l’aisselle. Non seulement cette construction ne nuit pas au confort (il n’en serait évidemment pas de même en prêt-à-porter), mais elle oblige le client à se tenir droit, elle lui donne moins une contenance qu’elle ne l’invite à en avoir une. Pas de fronces, ici, comme c’est le cas chez les tailleurs napolitains, pas de giacca a manica, non, la manche est tendue et pleine, elle enrobe littéralement l’épaule. Pour me faire comprendre la spécificité de son travail, Francesco Musella a tenu à ce que je passe la main à l’intérieur. « Le vêtement, m’a-t-il dit, l’œil pétillant, doit être plus beau à l’intérieur. » Sans surprise, l’intérieur de l’épaule était aussi lisse, aussi net que l’endroit.

Bien que le style Musella Dembech doive être considéré comme milanais, la veste elle-même est incroyablement légère. Autre différence notable par rapport aux tailleurs du Sud : peu de travail au fer, la construction fait tout. Les pantalons mêlent ancien et moderne, avec une taille haute « à la Gary Cooper », deux plis « à soufflet » du plus bel effet, des poches incurvées à l’arrière pour épouser les courbes du corps, une cheville modérément étroite et des revers de cinq centimètres, classiques. Chemises et pantalons sont taillés sur place et assemblés par un chemisier et un pantalonnier à l’extérieur. Pour un costume deux pièces, compter quatre mois de délais, trois essayages et des tarifs à partir de 3500 euros.

Musella Dembech en images

La fierté d’un père.

Musella Dembech Milano

Work in progress.

Musella Dembech MilanoMusella Dembech MilanoMusella Dembech MilanoMusella Dembech Milano

Pas facile de trouver le bon angle. Il faut montrer la méticulosité du travail, donner une idée juste des centaines de points à la main (seule une bande de tissu, invisible car placée à l’intérieur du col, a été piquée à la machine pour plus de rigidité). Ne pas oublier les milanaises. Le plus difficile étant de rendre compte du drapé.

Musella Dembech MilanoMusella Dembech MilanoMusella Dembech MilanoMusella Dembech Milano

Si vous êtes familier des Tumblr à vocation « sartoriale », vous avez peut-être déjà vu passer un cliché de ce polo en baby cachemire entièrement monté à la main. Disponible sur commande (et sur mesure), il est réalisé par la sœur de madame Musella, une experte en la matière.

Musella Dembech Milano

Remarque à toutes fins utiles : les modèles portés pour les photos, qu’ils soient achevés ou en attente d’exécution, ont été soustraits pour un instant aux commandes en cours. Rien d’étonnant, dès lors, à ce qu’ils ne correspondent pas aux mensurations des personnes représentées.

Musella Dembech Milano

Merci à la famille Musella pour son accueil et sa disponibilité.

Musella Dembech
Via Celestino IV, 9
20123 Milano
Tél. : +39 34 08 52 03 57
E-mail : muselladembech@gmail.com

Site : http://www.muselladembechmilano.com.

Cette entrée a été publiée dans ATELIERS, CARNET D'ADRESSES, HOMME, MILAN, VESTIAIRE and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.