La recette du spritz

La période des fêtes de fin d’année vient à peine de s’achever, et le voilà qui songe déjà à l’happy hour ! Intenable, on vous dit !

La vraie recette du vrai spritz : in Venice, do as Venitians do !

Le spritz est un cocktail apéritif du Nord-Est de l’Italie dont l’origine remonte à l’occupation de la Vénétie par les troupes autrichiennes suite au traité de Campo-Formio. L’histoire veut en effet que les soldats autrichiens, jugeant le vin local trop fort à leur goût, aient résolu de le couper d’eau de Seltz, d’où ce nom de spritz, spritzen signifiant « gicler » en allemand. Une version différente prétend que les mêmes Autrichiens auraient apporté en Vénétie le Spritzer, mélange à parts égales de vin blanc allemand (type Riesling) et d’eau de Seltz. Quid du bitter dans tout cela ? Il aurait été introduit beaucoup plus tard, sans doute au cours des années 1950. En tout état de cause, le spritz est traditionnellement associé à Venise, où les barmen ne se privent pas d’en proposer chaque jour de nouvelles recettes.

Ingrédients du spritz pour une personne :
– 4 cl de Campari (pour un spritz bitter) ou d’Aperol (pour un spritz dolce) ;
– 6 cl de vin blanc effervescent (type prosecco) ;
– 2 cl d’eau pétillante (San Pellegrino ou eau de Seltz) ;
– une rondelle de citron (spritz bitter) ou d’orange (spritz dolce).

L’Aperol, de couleur orangée, est un apéritif léger à base de rhubarbe, de gentiane, de quinine, d’oranges amères et d’oranges douces créé en 1919 par les frères Silvio et Luigi Barbieri. Plus ancien (1860), le Campari, de couleur rouge, est lui aussi composé d’écorces d’oranges et d’herbes médicinales, mais plus concentré en alcool (25° contre 11). Il existe un troisième apéritif italien susceptible d’entrer dans la composition du spritz : le Cynar, de couleur ambrée, réalisé à partir de feuilles d’artichaut. Côté amertume, il se place entre les deux précédents.

Dans un verre (tumbler ou verre à pied), placez quelques glaçons puis versez trois volumes de vin blanc effervescent, deux volumes de bitter et un trait (un volume) d’eau pétillante. Complétez par une rondelle de citron ou d’orange. C’est prêt ! Il ne vous reste plus qu’à déguster.

recette du spritz

Avec quoi accompagner votre spritz ?

Des tramezzini, bien sûr, ces mini-sandwichs triangulaires en pain de mie sans croûte garnis de tout ce qu’il est possible d’imaginer (thon, œufs durs, concombre, prosciutto, Bresaola, San Daniele, mozzarella, et j’en passe), à condition toutefois de ne pas oublier l’ingrédient principal : la mayonnaise.

Cette entrée a été publiée dans VIVRE A L'ITALIENNE and taguée , , , , . Placez un signet sur le permalien.

5 Responses to La recette du spritz

  1. orts dit :

    le vrai Spritz se fait avec du vin blanc sec non pétillant…

  2. Porquet dit :

    Eau de seltz,pardon,pas vérifié l’écriture automatique

  3. Graffeuille dit :

    Il est préférable d’utiliser de l’eau de seltz à de l’eau de « selle »,c’est plus hygiénique !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.