La chemise en jean : recommandations d’usage

Si, comme moi, vous êtes fan de chemises en jean, si le denim indigo vous semble s’accorder avec tout, mocassins de conduite, costume en flanelle, veste en cachemire, alors les lignes qui suivent devraient logiquement vous intéresser.

Chemises en jean : ce que les professionnels conseillent aux professionnels

Appelée à des lavages plus fréquents qu’une paire de jeans, une chemise en denim semble condamnée à voir s’estomper au fil du temps ce bleu profond et lumineux qui en constitue l’attrait au moment de l’achat. Ce qui soulève au moins deux questions : 1/ A quel moment cette décoloration cesse-t-elle d’être normale ? 2/ Que faire pour en retarder les effets ? A la seconde question, nous ne pourrons malheureusement pas apporter de réponse définitive. Le mieux étant l’ennemi du bien, évitez simplement d’essayer de fixer l’indigo au moyen de sel, de vinaigre, ou que sais-je encore.

chemise en jean

Comme je demandais récemment au représentant de la société Albiate 1830, LE spécialiste italien des tissus en denim pour chemise, ce qu’il pensait d’une éventuelle décoloration, il me répondit que les tissus Albiate 1830 étaient livrés assortis de recommandations d’usage que les fabricants ne respectaient pas toujours, d’où un risque pour l’utilisateur, qui, par ailleurs, avait parfois une fâcheuse tendance à mettre directement à la machine sa chemise fraîchement achetée, ou, pire, à la porter à peine déballée de sa cellophane, ce qui, compte tenu de la transpiration, n’était souhaitable ni pour ladite chemise, ni pour la peau.

Fort de cette réponse, je me ruai donc aussitôt sur le catalogue d’échantillons pour voir en quoi consistaient les instructions données aux clients d’Albiate, dont les produits, je le répète, ne souffrent par ailleurs aucune critique. Ce sont ces instructions que je reproduis partiellement ici pour information, en m’excusant par avance d’éventuelles maladresses de traduction.

« La teinte du fil indigo pourra varier légèrement d’une fibre à l’autre, ce qui doit être considéré comme une caractéristique essentielle du tissu.
A cause de l’agent de décoloration, la base blanche sera toujours légèrement bleutée.

Albiate garantit à son denim double retors exclusif luminosité, robustesse et consistance. Les traitements de finition portent ses tissus jusqu’aux plus hauts standards de qualité.

Pour cette raison, nous recommandons fortement avant toute mise en vente de prélaver les produits finis afin d’éliminer les résidus d’indigo. »

Je laisse volontairement de côté la suite du texte, qui ne nous concerne pas. Parmi ces lignes, un mot devrait retenir notre attention : « prélavage ». Mieux vaudrait parler de trempage. Puisqu’il n’est pas toujours facile de savoir si celui-ci a été réalisé par le fabricant, la précaution la plus sage consiste à laisser tremper votre chemise en jean pendant plusieurs heures dans un grand volume d’eau sans aucun ajout d’aucune sorte afin de la laisser dégorger. Elle n’en réagira que mieux aux lavages. Pour le reste, n’oubliez pas que le denim est une matière qui vieillit et qui s’use, ce dont il est toujours possible de jouer avec style (l’exemple ci-dessous étant peut-être un peu extrême).

chemise en jean

Cette entrée a été publiée dans GUIDE PRATIQUE, HOMME, VESTIAIRE and taguée , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.