Kiton

KitonKiton, Naples et la recherche de l’absolu

Depuis plus d’une décennie déjà, Kiton n’est plus une maison confidentielle. Forte de son passé et de son savoir-faire, elle exporte aux quatre coins du monde les costumes faits main qui ont fait sa réputation. Kiton doit son nom au chiton, cette tunique plissée portée par les anciens Grecs. L’histoire de la maison débute en 1968, lorsque la famille Paone, établie depuis plusieurs générations dans le commerce de laines haut de gamme, entreprend de réaliser des costumes sur-mesure pour une clientèle fortunée et fédère dans ce but les meilleurs artisans tailleurs napolitains. Depuis, la marque a acquis une dimension internationale, tout en demeurant fidèle à une approche « locale » du métier de tailleur. En plus des quelque vingt mille costumes qui sortent chaque année de ses ateliers, elle s’est grandement diversifiée : chemises, cravates, maille, sportswear, sans oublier l’habillement féminin, elle est désormais présente sur de très nombreux segments. Pour le plus grand plaisir des amateurs fortunés en quête de distinction et d’excellence.

Les costumes Kiton

Depuis plus de 40 ans, Kiton est réputée pour ses costumes ajustés, modèles de souplesse et de confort, cousus intégralement à la main. Il faut dire que les coutures souples présentent par rapport aux coutures machine un avantage indéniable : plus le costume est porté, plus il s’ajuste à son propriétaire, comme une seconde peau. 45 opérations sont nécessaires à la réalisation d’un costume, chacune étant réalisée par un tailleur ou une couturière différente. Depuis peu, une nouvelle gamme plus jeune (et un peu moins chère) est venue enrichir les collections ; elle se nomme Cipa 1960, en hommage au fondateur de Kiton, Ciro Paone, et s’inspire d’un modèle retrouvé dans les archives de la maison : l’épaule est plus structurée, les matières, tout aussi nobles mais un peu moins riches. Issue d’une longue tradition textile, la famille Kiton met un point d’honneur à n’utiliser que des tissus exclusifs, anglais et italiens. Elle a d’ailleurs racheté en 2010 le drapier Carlo Barbera, maison-mère de la maison Luciano Barbera, l’un des derniers bastions du made in Italy.

Les chemises Kiton

Dirigé par Sebastiano Borrelli, cousin de Fabio Borrelli, lui-même directeur de Luigi Borrelli, le département chemiserie de Kiton obéit aux mêmes critères de qualité et d’ingéniosité, et marque le dernier palier du luxe. Chaque chemise nécessite une centaine d’opérations et 6 heures de travail en moyenne. Seules deux coutures sont réalisées à la machine : les bords extérieurs du col et des poignets (pour des raisons évidentes de régularité), ainsi que les raccords corps-manche. Tout le reste est fait à la main, témoignant d’une vision du monde de plus en plus anachronique, puisque la notion de prix s’y trouve reléguée loin, très loin derrière celle de perfection.

Kiton
Viale delle industrie
80022 Arzano
Tél. : +39 081 585 52 72
E-mail : ciropaone@kiton.it

Site : http://www.kiton.it.

Cette entrée a été publiée dans CARNET D'ADRESSES, FEMME, HOMME, L'ART DE LA CHEMISE, NAPLES, VESTIAIRE and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to Kiton

  1. Pingback : Shop The Finest - MILANESE SPECIAL SELECTION

  2. Pingback : Luigi Borrelli - MILANESE SPECIAL SELECTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.