Etro

EtroC’est une maison jeune, mais qui, à l’instar de Tod’s, donne l’impression d’avoir toujours existé. Une maison qui a su grandir et se diversifier rapidement tout en conservant une identité forte et unique. Gerolamo Etro (dit « Gimmo ») fonde en 1968 un atelier spécialisé dans la fabrication de tissus nobles pour le prêt-à-porter et la haute couture, rajeunis par des combinaisons exotiques de couleurs neuves et de décors anciens inspirés de ses voyages. Le motif Paisley, devenu depuis le symbole de la marque, apparaît en 1981, avec le lancement de la ligne de tissus d’ameublement. Trois ans plus tard, on le retrouve sur bon nombre de sacs et de sacs à main, grâce à un procédé d’imperméabilisation du fameux jacquard qui, avec Pégase, le cheval ailé, s’installe dans l’imaginaire de la marque. Bientôt, c’est tout un univers qui se met en place, du linge de maison aux accessoires en passant par la décoration d’intérieur (des lampes, des cache-pots). Les premiers parfums sont lancés en 1989 ; on en compte aujourd’hui vingt-quatre. Les années 1990 sont les années prêt-à-porter, portées par Kean Etro, l’un des fils de Gimmo, qui introduit dans ses collections, en même temps que sa flamboyance, un art subtil des couleurs et des combinaisons. Il est rejoint en 2000 par sa sœur Veronica. Entre les quatre enfants du fondateur, les rôles sont parfaitement distribués : Jacopo est directeur de la division textile, des lignes Maison et de la maroquinerie, Ippolito, directeur général, Kean, directeur artistique du prêt-à-porter masculin, Veronica, directrice artistique du prêt-à-porter féminin. Ensemble, ils ont développé un concept, la « New Tradition » – une façon de dire leur attachement au savoir-faire et à la qualité par-delà les modes passagères.

Tout au long de son expansion, Etro s’est doté d’un réseau de boutiques performant (à Milan, Venise, Florence, Rome, Paris, New York, Londres, Berlin, Tokyo, Mosca, Miami, Madrid, Munich, Los Angeles), complété par un nombre impressionnant de point de vente, notamment en Asie. A Milan, le flagship de la via Montenapoleone (numéro 5) reste une référence. Les Parisiens, eux, disposent de deux adresses privilégiées, le 177 boulevard Saint-Germain, dans le VIIe arrondissement, qui abrite les modèles Homme et Femme, et le 66, rue du Faubourg Saint-Honoré, dans le VIIIe, exclusivement féminin.

A la croisée des cultures, le style Etro reste profondément milanais, chic et chaleureux. La clef de son succès, sans doute.

Etro
Via Spartaco, 3
20135 Milano
Tél. : +39 02 55 02 01
E-mail : press@etro.com

Site : http://www.etro.com.

Cette entrée a été publiée dans CARNET D'ADRESSES, FEMME, HOMME, MILAN, SACS & MAROQUINERIE, VESTIAIRE and taguée , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.