Errico Formicola

Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi la multitude de marques napolitaines qui toutes se revendiquent de l’héritage tailleur de la ville, plus difficile encore de savoir qui fait quoi et pour qui. Errico Formicola – je suis prêt à parier très cher que beaucoup d’entre vous n’ont jamais entendu parler de ce nom – est une marque récente derrière laquelle il n’est pas difficile de deviner l’influence directe de Luigi Borrelli, émanation de Gagà Srl., fabricant en propre depuis 1997. A en juger par les images reproduites sur le site, les « compositions » maison sont tout ce qu’il y a de plus napolitaines, à la fois audacieuses et équilibrées, plus spectaculaires presque que celles pratiquées par Isaia.

Errico FormicolaErrico FormicolaErrico FormicolaErrico FormicolaPhotos © Errico Formicola/Gagà Srl.

Errico Formicola entre chemises et cravates

Dans les années 1930, Vincenzo Formicola passait pour un gagà, comprenez, non pas un vieillard victime de gâtisme, mais un homme de goût, élégant, doté d’un style qui lui était propre et porté à une certaine extravagance. Au début du siècle (le XXe), les gagàs avaient l’habitude de se retrouver piazza dei Martiri, celle-là même évoquée dans la chanson de Fulvio Rendine, Sci, Sci, piazza dei Martiri (à écouter sans modération). Voilà pour le père. Quant à la mère d’Errico Formicola, Giuseppina, après avoir fait son apprentissage dans l’atelier de Madame Teresa, via Chiaia, alors renommé, elle devait ouvrir avec sa sœur aînée Luisa un petit atelier dans le quartier de Vomero. Une trentaine d’années plus tard, le fils de Vincenzo et Giuseppina Formicola commence sa carrière en tant que vendeur chez Mariano Rubinacci, alors au sommet de son art. Puis il entame une collaboration avec Ciro Paone et contribue par son action à la diffusion de Kiton en Europe et aux Etats-Unis. En 1997, il fonde avec Luigi Borrelli la société Gagà qui va permettre au célèbre chemisier napolitain d’accéder à une nouvelle gamme de produits : les cravates. Cependant, il faudra attendre 2006 pour voir naître la marque Errico Formicola, spécialisée, comme il fallait s’en douter, dans la chemise et la cravate, confectionnées pour une grande part à la main. La commercialisation de costumes et de vestes est plus récente (2011) mais ne devrait pas laisser indifférents ceux qui recherchent l’originalité.


Errico Formicola – La Sartoria Italiana par FamilyLifeTv

Sans surprise, les chemises Errico Formicola s’exportent principalement au Japon. Couleurs chatoyantes, imprimés vintage, coupe impeccable et carreaux raffinés, il n’en fallait pas plus pour gagner le cœur des dandys japonais, clients privilégiés du made in Naples.

Errico FormicolaErrico FormicolaErrico Formicola

Photos, source : Beams Shop Blog.

Errico Formicola – Gagà Srl.
Strada Provinciale Nocera-Sarno (Loc. Fosso Imperatore)
84014 Nocera Inferiore – Zona Industriale (SA)
Tél. : +39 08 19 37 10 54
E-mail : info@gagasrl.com

Site : http://www.erricoformicola.com.

Petit bonus pour les amateurs de canzonette :

Cette entrée a été publiée dans CARNET D'ADRESSES, HOMME, L'ART DE LA CHEMISE, NAPLES, VESTIAIRE and taguée , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.