Chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89

Une chemise G. Inglese en détail

On ne peut pas parler toujours des mêmes, ce serait fastidieux. En revanche, il est permis de vouloir montrer plus, exercice auquel je me livre aujourd’hui avec ces photos prises en janvier dernier sur le stand G. Inglese du Pitti Uomo 89. Le lecteur y découvrira, entre autres, une bien curieuse chemise à rayures semi-doublée (pour couper cours à tout effet de transparence) – je dis « curieuse » car la largeur des rayures est un peu excessive à mon goût. Pour le reste, le degré de finition est spectaculaire. Même le split yoke, autrement dit la bande de tissu positionnée sous le col et séparée en deux pour plus d’élasticité et de confort, donne l’impression d’avoir été cousu à la main. Remarquons que cette chemise est d’abord destinée à montrer ou démontrer (si besoin était) le savoir-faire artisanal de la maison Inglese, ses particularismes, son identité. Autre remarque en passant, le non-alignement des rayures est parfaitement délibéré (sur d’autres gammes, le corps et les manches s’accordent parfaitement). Là encore, il s’agit d’un détail un peu trop connoté napolitain pour moi, mais je sais qu’il y a des amateurs, même en France.

chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89

Le reste de la collection G. Inglese : morceaux choisis

Des pochettes et des fleurs brodées à la main, signe distinctif de la maison. Au fil des saisons, les accessoires se font plus présents. Rien d’étonnant à cela : le travail au crochet fait partie de l’ADN Inglese. On le retrouve d’ailleurs sur un certain nombre de chemises sport (voir dernière photo).

pochettes G. Inglesepochettes G. Inglesefleurs au crochet G. Inglese

Les chemises G. Inglese vous mettent la tête à l’envers ? C’est normal, elles sont toujours exposées ainsi au Pitti Uomo. Une mention toute particulière pour les chambrays, ultra-légers. Pour posséder un exemplaire de ces chemises d’été sans équivalent en confection industrielle, je ne peux que vous inviter à partager mon enthousiasme : on ne les sent pratiquement pas.

chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89chemises G. Inglese, Pitti Uomo 89

Cette entrée a été publiée dans HOMME, L'ART DE LA CHEMISE, VESTIAIRE and taguée , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.