Camps de Luca, Paris

RETROUVEZ NOTRE SELECTION DE VESTES ET COSTUMES CAMPS DE LUCA VINTAGE SUR NOTRE PAGE VIDE-DRESSING/DEPOT-VENTE.

Camps de Luca, une exception française

Est-il encore besoin de raconter l’histoire de la naissance de Camps de Luca, tailleur parisien aussi discret qu’influent ? Deux hommes, deux tailleurs passés maîtres dans l’exercice de leur art, décident d’unir leurs forces et leurs talents en fondant un atelier en commun. Nous sommes en 1969. L’un s’appelle Joseph Camps, il est espagnol, préside le Groupe des Cinq et est un virtuose de la coupe, l’autre, Mario de Luca, il est originaire d’Atina, dans les Abruzzes, connu et reconnu pour son sens de la silhouette et de l’équilibre. Ensemble, ils vont donner naissance à un style : le style parisien. L’esprit est à la fois classique et novateur : des vestes cintrées, bien dessinées à la taille, une emmanchure haute pour une plus grande liberté de mouvement, une épaule tournante et sans emphase, un cran de revers caractéristique, visuellement parfait (angle de revers et angle de col à 90°), une poche-signature en forme de goutte d’eau, etc., etc. Très vite, les beautiful people se pressent chez Camps de Luca, les vedettes (comme Claude François), mais aussi les têtes couronnées (citons, puisqu’ils ont fait leur coming out sartorial, le Roi de Jordanie et le Shah d’Iran), tous soucieux d’une forme de justesse dans l’élégance.

Aujourd’hui entre les mains de la seconde et de la troisième générations, M. Marc de Luca et ses fils, Charles et Julien de Luca, Camps de Luca peut compter sur une clientèle rajeunie, plus curieuse d’information technique, plus à l’écoute également. Des quadras aisés voire très aisés (un costume coûte en moyenne 6500 euros) mais qui, sauf exception, n’ont rien de dandys désinvoltes (voir sur ce point notre article sur A. Caraceni), et qui portent véritablement ce qu’ils achètent. Et oui, aussi curieux que cela paraisse, il est possible de vouloir s’habiller pour travailler, loin de toute velléité de dandysme…

Camps de Luca
16, rue de la Paix
75002 Paris
Tél. : 01 42 65 42 15
E-mail : info@campsdeluca.com

Site : http://www.campsdeluca.com.

Camps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, Paris

L’atelier Camps de Luca, Paris : la visite en images

La table de coupe, un petit royaume en soi. Le patronage est l’œuvre de M. Marc de Luca, qui assiste également aux essayages.

Camps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, Pariscamps-de-luca-tailleur-paris-11

L’entoilage traditionnel, réalisé à la main, comme il se doit.

Camps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, Paris

Une veste-témoin à moitié réalisée, très pratique notamment pour montrer la construction de l’emmanchure au visiteur curieux de technique tailleur.

Camps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, Paris

Entre chaque étape, repassage !

Camps de Luca, tailleur, Paris

La fente marteau, un classique de la maison. Autre détail caractéristique, la poche-signature en forme de goutte d’eau, souvent copiée.

Camps de Luca, tailleur, Paris

Les plaisirs simples de la vie : une doublure faite de deux carrés de soie Hermès. Fragile mais trendy !

Camps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, Paris

Cette veste est celle portée par M. Marc de Luca le jour de ma visite. Preuve qu’il existe des vestes non doublées qui ne soient pas complètement déstructurées et informes. Notez la finesse des renforts permettant de pallier l’absence de doublure dos.

Camps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, ParisCamps de Luca, tailleur, Paris

Sans surprise, l’accueil et la courtoisie de MM. de Luca sont à l’image de la vision de l’élégance qu’ils incarnent, très français, donc. Un must !

Camps de Luca, tailleur, Paris

Cette entrée a été publiée dans HOMME, LE COIN DES NON-ITALIENS, VESTIAIRE and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Camps de Luca, Paris

  1. Xavier dit :

    6500 euros, aïe ! Quand je pense que je dois économiser plusieurs mois pour pouvoir m’offrir une simple veste Boggi…

  2. Guilhem dit :

    @ Xavier, la qualité se paye parfois le prix fort…

    C’est vrai que le prix impose la qualité mais la qualité le justifie-t-elle? En tout cas une très belle maison qui nous rappelle qu’il y a encore un peu de bon au pays de Molière.

  3. s.e. dit :

    A mon humble avis:

    La Maison Camps de Luca fait partie de notre patrimoine.

    La justesse des conseils prodigués par la famille de Luca, la haute qualité du travail, la finesse dans les finitions, la pureté des lignes en fait, à mes yeux, la plus vénérable Maison parisienne.

    Certes les tarifs sont élevés mais pleinement justifiés compte tenu de ce que peut offrir la concurrence à qualité égale en France ou ailleurs.

  4. Guilhem dit :

    @ s.e. Soyons Honnête mieux vaut ce tarif chez Camps de Luca que 1.500€ chez Hugo boss, D&G ou autres faiseurs de mode…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.