Brahim Bouloujour, tailleur, Paris

Brahim Bouloujour, tailleur en grande mesure, Meilleur ouvrier de France 2008

Mon premier souci aujourd’hui sera de réparer une injustice. Alors qu’il est si facile de dégoter des charlatans via Internet, la blogosphère dans son ensemble et Google à sa suite semble en effet méconnaître l’un des plus fiers représentants parisiens du métier de tailleur. Il faut dire que Brahim Bouloujour, tout convaincu qu’il soit de la valeur de son travail, n’est pas du genre à parler de lui, encore moins à faire parler de lui. Dommage ! Car ses standards sont tout à fait au niveau des grandes maisons parisiennes, dont il a, d’ailleurs, la reconnaissance ; j’ajouterai que ses clients sont parfois des habitués desdites maisons, renseignés par un bouche à oreille aussi discret qu’efficace.

Le parcours de M. Bouloujour est à la fois atypique et exemplaire. Exemplaire d’une époque où l’apprentissage chez un artisan sanctionnait encore un manque d’assiduité à l’école (ce qui n’est a priori plus le cas), exemplaire d’un degré d’exigence personnelle que l’on ne rencontre guère que chez quelques-uns. Atypique, compte tenu de la somme des difficultés rencontrées et de la richesse d’une expérience partagée entre le Maroc, l’Italie et la France.

Né à Casablanca, Brahim Bouloujour entame son apprentissage à l’âge de treize ans après un premier « stage » chez un tailleur voisin du domicile familial dont il admire les réalisations et le style. Dans les années 1970, explique-t-il, il y avait encore beaucoup de tailleurs à Casablanca, juifs marocains ayant appris le métier vingt ans plus tôt auprès des Espagnols et des Italiens expatriés, jeunes arabes à mesure que les enfants de ces derniers commencèrent à s’élever dans l’échelle sociale. Formé par la suite chez Luigi, fournisseur officiel du Palais royal, il devient chef d’atelier à 21 ans. En 1987, conscient de ne plus pouvoir progresser au Maroc et attiré par l’exemple de Francesco Smalto, Brahim Bouloujour vient tenter sa chance à Paris. Son premier essai a lieu chez Guilson – où il restera jusqu’en 1994, date à laquelle il part travailler en Italie, au sein du fameux atelier de Tommy et Giulio Caraceni à Rome. De retour à Paris en 2001, Brahim Bouloujour rejoint Cifonelli suite à la vente de l’atelier Rousseau. Mais ce n’est que cinq ans plus tard qu’il monte avec un associé Maison Brano, son premier atelier en propre. Elu Meilleur ouvrier de France en 2008, formateur à l’AFT, l’Ecole des Tailleurs (Guilson, toujours), il est alors au sommet de son art.

À la tête d’une équipe réduite, Brahim Bouloujour réalise aujourd’hui entre cinq et sept costumes par mois. Son style est un juste équilibre entre ligne italienne et exigence française. Pour avoir une idée de cette exigence, il suffit d’observer la rigueur de la construction, la précision des points – ou d’écouter parler M. Bouloujour, dont la franchise illustre parfaitement le caractère. Voici un aperçu de notre entretien : « On ne triche pas avec le travail français ; c’est comme si vous parliez d’une voiture allemande. Par comparaison, le travail italien est un travail léger, rapide, mal soigné à l’intérieur. J’aime beaucoup le style italien, mais une veste italienne ne peut pas durer comme un veste française. D’ailleurs, le temps passé à réaliser une veste en France équivaut au double du temps passé à réaliser une veste en Italie. » La discussion est ouverte. Elle devrait passionner plus d’un amateur.

Brahim Bouloujour / Maison Brano
32, rue de Penthièvre
75008 Paris
Tél. : 01 45 61 25 88

Brahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison Brano

Brahim Bouloujour, tailleur [Maison Brano] : l’aperçu en images

Brahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison BranoBrahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison BranoBrahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison BranoBrahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison BranoBrahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison BranoBrahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison BranoBrahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison BranoBrahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison BranoBrahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison BranoBrahim Bouloujour, tailleur, Paris, Maison Brano

Cette entrée a été publiée dans ATELIERS, LE COIN DES NON-ITALIENS and taguée , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Brahim Bouloujour, tailleur, Paris

  1. Guilhem dit :

    Laurent,

    Un très bel article en effet. Et une injustice de moins au compteur de l’élégance!

    Guilhem

  2. Bertrand.D dit :

    Bonjour,

    Une idée des tarifs ?

    Merci pour cette article.

  3. Pingback : Vigo Couture Paris - MILANESE SPECIAL SELECTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *