Araldi 1930, hand made in Italy

Araldi 1930 : ceintures en cuir et maroquinerie patinées

Accolée au nom de la marque, la mention hand made in Italy annonce fièrement la couleur. Et pour ceux qui ne comprendraient pas, Araldi 1930 s’est dotée en outre d’une devise – d’un gimmick : la tradizione del saper fare. Cas relativement rare, la société aura attendu plus de soixante ans avant de commercialiser des articles sous sa propre marque, la mention d’origine renvoyant à l’année naissance du patriarche de la famille Pierpaoli, William Pierpaoli. Celle-ci, après s’être fait une réputation dans la sellerie à la fin du XIXe siècle, décide en 1935 de déménager de Recanati à Milan, où elle va appliquer les mêmes méthodes d’organisation du travail à la fabrication d’objets en peau et en celluloïd, au point de devenir en peu de temps fournisseur du Regio Esercito (l’armée du Royaume d’Italie). Après la Guerre, la société Mario Pierpaoli Articoli in Celluloide donne naissance à une entité distincte, IMARP (Industria Milanese Articoli Regalo Pelleteria), laquelle s’installe via Brenta, alors à la périphérie de Milan, et œuvre, comme son nom l’indique, à la réalisation de petites pièces en cuir. Vingt ans plus tard, l’unité de production est déplacée à Vimercate (Brianza), où elle se trouve toujours. La société se spécialise alors dans la fabrication de ceintures destinées principalement à la grande distribution.

A nouvelle génération, nouveaux objectifs. En 1984, Luca et Stefano Pierpaoli décident de partir à la conquête de marchés extérieurs, Amérique du Nord et Moyen-Orient notamment. Puis, en 1992, changement de cap : l’entreprise se détourne de la grande distribution pour se recentrer sur la haute qualité et devient dès lors sous-traitant pour de grands noms de la mode internationale. Paradoxalement, ce n’est qu’en 2010 qu’est créée Araldi 1930, avec le lancement de la première collection au Pitti Uomo. Une collection qui mêle ceintures, chaussures et maroquinerie.

Araldi 1930Araldi 1930

La grande force d’Araldi 1930, outre sa maîtrise des peausseries exotiques, ce sont sans conteste ses patines, qui laissent une large place à la personnalisation et au détail (il est ainsi possible de coordonner ceinture et souliers). Ce souci de la singularité va loin, comme l’atteste le flagship d’Orchad Road, à Singapour. On y trouve exposées pas moins de 200 ceintures et autant de boucles différentes, à assortir selon ses goûts.

Araldi 1930Araldi 1930Photos, © Chic by Prince B.

Araldi 1930Araldi 1930 a pour projet d’ouvrir quatre nouveaux magasins en propre courant 2014 : deux en Corée du Sud, un second à Singapour et un à Moscou. Objectif à l’horizon 2015 : pas moins de vingt magasins, la plupart localisés dans les pays de l’ex-Union soviétique, en Orient et au Moyen-Orient.

Araldi 1930
Via Achille Grandi, 76
20862 Arcore
Tél. : +39 39 2 26 50 16
Fax +39 0)39 6 29 06 02

E-mail : info@araldi.com

Point de vente à Milan :
Araldi 1930 e Claudia Pavignano
Piazza Della Spiga, 30
20121 Milano
Tél. : +39 02 78 34 74

Boutique à Singapour :
181 Orchard Road
#02-26/27 Orchard Central
Singapore 238896
Tél. : +65 62 38 10 51

Site : http://www.araldi.com.

Cette entrée a été publiée dans SACS & MAROQUINERIE and taguée , , . Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to Araldi 1930, hand made in Italy

  1. Guillaume dit :

    Bonjour,

    Peut-on connaître les tarifs pratiqués par cette maison? Les produits ont effectivement l’air de bonne facture. Sont-ils distribués à Paris?

    Merci d’avance,

    Guillaume

    • Laurent Le Cam dit :

      Bonjour Guillaume,

      Je n’ai pas de griffe tarifaire exacte. Les prix de la petite maroquinerie ne sont pas excessifs comparés à ceux de la concurrence, entre 100 et 200 euros. Pour un sac ou un porte-documents patiné, il faut compter à partir de 1000 euros. En ce qui concerne les ceintures, c’est plus difficile à dire en raison de la variété des modèles.

      A ce jour, malheureusement, la marque Araldi 1930 n’est pas distribuée en France. Puis-je vous demander ce qui vous a le plus intéressé dans les articles présentés en photo ?

      Cordialement,

      Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.